11 mars : L'Ordre du Temple Solaire

mardi 11 mars 2014

La manipulation mentale n'a aucune limite et peut dans certain cas amener l'adepte au suicide. La secte de l'Ordre du Temple Solaire en est un exemple bien malheureux : 5 massacres et 74 victimes, dont des enfants. En 1995 16 personnes sont retrouvées mortes dans une clairière du Vercors, dont 3 enfants.

Tout commence au début des années 80 au Québec. L'Ordre du Temple Solaire se présente comme un groupe communautaire spirituel qui célèbre la Terre et le soleil.

La secte se développe aussi en France et en Suisse.

Le fondateur est un homéopathe Belge : Luc Jouret. Il vante les médecines douces et la relaxation et propose des conférences partout en France.

Il séduit de nombreux adeptes de médecines alternatives et des personnes en recherche de sens. Derrière cette façade se cache groupe spirituel occulte inspiré des chevaliers Templiers du Moyen-Age.

Dans le reportage qui suit, un ancien adepte de la secte explique le plaisir qu'il avait à retrouver le groupe, une fois par mois, au sein d'une loge près d'Angers. Le témoin, Yannick Jaulin, une comédien, explique qu'il avait l'impression de faire partie d'une élite, ceux qui ont pris conscience du monde et de leur rôle sur cette terre.

Le rôle des adeptes auraient été de sauver la terre d'une proche fin du monde. Cette prédiction inquiétante était celle de l'autre fondateur de la secte : Joseph di Mambro, un horloger reconverti dans l'ésotérisme. Il aurait été le prophète, et prétendait être en contact avec des maîtres supérieurs. Après la mort, il prédisait aux adeptes le départ vers une étoile sacrée : Sirius. Un délire mystique oû sa propre fille était vénérée comme un enfant divin. Elle était utilisée et prise en otage dans des rituels ésotériques. Elle était totalement isolée et interdite de tout contact avec les autres. Yannick Jaulin explique qu'il a été choqué par cela et ce fut le déclic qui lui a permis de prendre conscience de la dangerosité du mouvement. Il quitte l'Ordre en 1993, un an avant les premiers suicides collectifs.

Pour Yannick Jaulin, les fondateurs, Luc Jouret et Josech Di Mambro avaient quitté notre monde bien avant de mourir : "ils étaient dans un état total hallucinatoire".

Le 30 septembre 1994, au Québec, au 199 chemin Belisle à Morin Heights, 3 personnes sont retrouvées assassinées, dont un bébé et deux autre personnes suicidées (les meurtriers des trois premières) dans un chalet ensuite incendié, avec des dispositifs de mise à feu commandés par téléphone. Ce chalet appartenait à Luc Jouret. L'enquête montrera qu'il s'agissait d'assasinats ordonnés par Di Mambro. Ces adeptes avaient décidé de quitter la secte. Le bébé était, lui, considéré comme l'anté-christ. Il a été retrouvé mort avec un pieu planté dans la poitrine.

Le 4 octobre 1994, dans 2 villages Suisses, les gourous convoquent leurs plus fervents adeptes pour organiser un transit vers Sirius. Le lendemain, 48 corps seront retrouvés dont ceux des deux gourous et la petite fille de Di Mambro. Il s'agit du premier suicide collectif. Parmis eux, des médecins, chefs d'entreprise, des professeurs ... et leurs enfants. Certains ont pris des médicaments, d'autres ont été tués par balle.


Yannick Jaulin explique le choc qu'il a eu face à cela et d'avoir pu, dans cette naïveté, dans cet idéalisme, se faire avoir par une histoire qui lui semblait si belle.

Il explique que dans l'emprise mentale, on est son pire ennemi, on a pas envi de voir.


L'histoire aurait se terminer avec la morts des deux gourous. Mais 14 mois après leur mort, 16 adeptes, dont 3 enfants vont se sacrifier dans le Vercors, le 16 décembre 1995, tous tués par balle.

Pour se rendre compte de l apuissance de l'emprise, il faut bien se rendre compte que tous ces adepts, ingénieurs, avocats, mère de famille ..., étaient au fait des autres suicides collectifs. Pourtant, ils n'ont pas hésité à marcher dans la forêt, emener leurs enfants et leur tirer dans le tête. Ils étaient convaincus de rejoindre Sirius, et la mort n'était pour eux qu'une forme de transit.


Sur les 611 membres de l'OTS recensés par les enquéteurs, 74 sont morts. Que sont devenus les autres ?

Même après la mort des deux gourous, les adeptes continuaient de les soutenir. Certains étaient meurtris de ne pas avoir été appelé !

Aujourd'hui un mouvement est suspecté d'être un héritier de l'Ordre Du Temple Solaire : Les Esséniens. Ce mouvement fera l'objet d'un autre article.


Voici le reportage de Spécial Investigation (Les Gourous de l'Apocalypse), diffusé fin 2012 pour célébrer la fin du monde !

Un film d'Arnaud Sélignac, diffusé sur RTBF


L'Ordre du temple solaire 1de2 par non-merci


L'Ordre du temple solaire 2de2 par non-merci

Pour en savoir plus ...

De la manipulation mentale à l'emprise mentale ...
Il s’agit de manipulation mentale lorsqu’un individu ou un groupe d’individus tente d’exercer une prise de contrôle de l’esprit et du comportement d’une personne ou d’un groupe, en usant de techniques dites de persuasion ou de « suggestion mentale » et en cherchant à altérer la capacité de juger des informations ou des injonctions d’une personne ou d’un groupe de personne.